Liberté et égalité: Cours au Collège de France





Dans ce dernier cours donné au Collège de France le 4 avril 1978, consacré aux libertés, Raymond Aron fait entendre linquiétude civique qui ne la jamais quitté, ressort de sa vie de pensée et daction.
Raymond Aron, à la recherche dune vérité commune ou du moins dun bien commun, interroge la crise morale des démocraties libérales. Il dresse une typologie des libertés, évalue leur contenu, livre une réflexion sur les relations entre liberté et égalité, exprime son souci face à latonie civique.
En tant quobservateur des sociétés dans lhistoire, il sinterroge sur les enjeux autour de ces libertés, sur les inégalités, sur la citoyenneté, sur le pouvoir. Inquiet que dans nos sociétés hédonistes, la liberté se situe dans la libération des désirs, il désigne son souci par le mot vertu, et appelle chacun à être un citoyen vertueux, conforme à lidéal de la société libre.
Dans une société en perte de sens de la vie civique, son enseignement contribue à notre éducation politique de citoyen.

Commentaires